DETACHEMENT EN POLICE MUNICIPALE ATTENTION DANGER !!!

Publié le par SIPM/FPIP

 

Nombreux sont les collègues gendarmes, policiers nationaux, douaniers ou membres de l’Administration Pénitentiaire qui sont tentés par un détachement en Police Municipale.

 

Nous tenons à les mettre en garde.

 

Ces détachés auront de graves déconvenues car l'aspect politique ou plutôt électoral donne un côté versatile au travail de policier municipal ou garde champêtre qui fait que ce que vous avez construit hier sera peut-être détruit demain, ils connaîtront les joies du "mob bing"/harcèlement pour pousser vers la sortie le cadre dont la droiture ou la tête ne revient pas ... On vous dira « oui mais nous pouvons muter »…Si vous êtes gradés vous en ferez vite l’expérience : la mutation est extrêmement difficile. Cela on vous le cachera …

 

En PN ou en GN au moins, on ne touche pas aux attributs qui font d'un policier ce qu'il est. Du jour au lendemain, les meilleurs deviennent les derniers selon le bon plaisir de Monsieur le Maire qui vous fera retourner vers les «  vraies missions de police municipale » comme les déjections canines à prévenir ou les sacs poubelles à ouvrir ( !). Parfois (souvent) on vous donnera des missions n’ayant rien à voir avec votre cadre d’emploi.

 

En PM , ce n'est pas comme en fonction publique d’Etat ou dans l'Armée où il y a des examens ou des concours qui servent de filtres… comme on dit dans le règlement général des armées, "le grade repose sur la compétence".

 

En PM, on trouvera un CDS pourtant chevronné éconduit remplacé par des détachés stagiaires novices qui ont su se vendre ou bien un gardien commander à des BCP ou un CDS se balader avec des grades bidon, des directeurs en civil qui devraient être en tenue, de faux directeurs contractuels, des administratifs qui vous prendront pour un larbin… bref tout un système qui donne libre cours à la fantaisie dans le meilleur des cas ou à l'opportunisme de gens "bien en cours" qui existe certes partout… mais les concours limitent la casse (il y a des exceptions) et les grades correspondent vraiment à des fonctions...

 

En PM chacun fait sa route dans un système où il n'y a pas de système justement. Sauf celui de broyer les fonctionnaires « jetables »

 

Si vous en avez encore l’envie, n’hésitez pas à postuler …Mais attendez-vous à des déconvenues …

 

La Police Municipale a besoin AVANT TOUT d’un VRAI statut digne d’un Etat de droit Républicain.

 

B/N le 

 

 

*

Publié dans police rurale

Commenter cet article

jonathan 22/04/2015 19:14

Il y a du vrai dans ce qui est dit mais il y a pas mal de bêtises aussi. Venant de la gendarmerie je suis actuellement Policier Municipal. Je m'estime gagnant, déjà en qualité de vie je travaille 35h et après j'ai le temps pour mes activités. Ce qui était très compliqué en gendarmerie d'ailleurs 70% de mes chef en gendarmerie étaient divorcés sans compter le nombre qui ont sombrés dans l'alcoolisme. Niveau compétences certes j'ai perdu mais bon c'est pas la mort aimant la police route j'en fais tous les jours en police municipale. Contrairement à ce qui est dit les mutations sont très faciles, vous voulez aller au soleil plus la peine d'attendre comme en fonction publique d'Etat des vingtaines d'années sur un tableau de mutation. Vous postulez directement dans votre commune choisie après c'est à vous de vous vendre. La personne qui parle de larbin s'est fait une fausse image car dans tous le secteurs il y a des larbins il suffit de bien chercher c'est sur que si vous tombez dans un coin paumé avec des incompétents vous ferez des missions peu intéressantes. Mais j'ai vu ça en police et en gendarmerie, des gendarmes qui n'étaient bon qu'a faire le café et là tu ne peux rien car discipline militaire tu ferme ta gueule et tu fais. D'où certains suicides car les mutations sont longues les recours ne servent à rien car les loups ne se mangent jamais entre eux. Dans certaines collectivités c'est la catastrophe mais dans beaucoupde d'autres ça fonctionne bien avec une bonne diversité.